transat ny vendee les sables dolonne 17 20160529 1658918544

 

A 17h10 heure française, sur fond de buildings new-yorkais, les 14 IMOCA ont pris le départ de la parade de la Transat New-York – Vendée / Les Sables d’Olonne dans une brise de sud.

 

Le bateau était déjà sur l’Hudson River depuis plusieurs heures, aux mains de l’équipe technique, qui avait dû quitter le ponton dans la nuit en raison des horaires de marée.

Vers 16 heures HF, Vincent Riou a rejoint son bateau et quelques minutes avant de quitter le ponton, il ne cachait pas son envie de partir même si les premières heures de courses s’annoncent compliquées. « J’ai hâte de reprendre la mer après deux semaines à New-York mais je serai surtout content quand nous serons loin des côtes, dans 24 à 36 heures. Le début de la course ne va pas être facile. Il n’y a pas des conditions de vent fort mais il faudra faire avec les pêcheurs, les bouées. Nous allons être en navigation plutôt côtière donc il va falloir être vigilant ! »

 

Le phare d’Ambrose Light marquera le point de départ de cette transat. Le skipper de PRB poursuivra ensuite sa route en solo pour 3 100 milles de course, direction Les sables d’Olonne.

Sur ce parcours transatlantique, la météo devrait être simple avec beaucoup de portant et du vent ne dépassant pas les 30 nœuds. Des conditions favorables aux bateaux à foils, nouvelle et ancienne génération qui représentent la moitié de la flotte. « La pression est là car les leaders de la classe Imoca sont présents et les conditions s’annoncent plus favorables aux foilers » explique Vincent.

 

Mais sur son bateau qu’il connaît par cœur, fiable, optimisé et au maximum de son potentiel, Vincent Riou sait qu’il peut jouer en tête et saisira la moindre opportunité : « Je vais me battre pour bien faire mon boulot et arriver à la meilleure place possible aux Sables d’Olonne ! » La bataille s’annonce passionnante !

 

Suivez la course sur http://www.ny-vendee.com/